Courir en sécurité en hiver

La transition météorologique entre l’Eté indien (rappelez-vous la météo du 1er novembre) et l’Hiver luxembourgeois (le gel est là) a été assez abrupte cette année; ne vous laissez donc pas surprendre! Soyez prudent et rappelez-vous nos 5 conseils pour une pratique sûre de la course à pied en hiver:

  1. pendant l’effort, votre corps produit de la chaleur; en fonction de la météo, deux ou trois couches suffiront: un ou deux sous-vêtements thermiques (le coton est à éviter) et une veste coupe-vent; pour le bas, un collant. Protégez votre tête et votre cou et s’il fait froid, portez des gants;
  2. soyez progressif dans votre effort: tant les muscles que les bronches sont plus sensibles par températures basses; prévoyez le cas échéant un bon échauffement (répétition d’éducatifs);
  3. après l’effort, protégez-vous rapidement du froid en enfilant un survêtement. Si vous avez transpiré, séchez-vous et remplacez les habits mouillés (bonnet, écharpe, t-shirt…) par des pièces sèches; cette opération est indispensable si vous êtes obligé de rester quelque temps dans le froid (retour chez soi à vélo ou en métro);
  4. dans l’obscurité, veillez à être visible des automobilistes et à voir là où vous mettez les pieds. Si vous courez hors voirie, il est recommandé de se munir d’une lampe frontale;
  5. si vous vous apprêtez à courir dans la neige ou la boue, optez pour une chaussure avec suffisamment d’accroche; adoptez une rythme plus lent et réduisez légèrement l’amplitude de votre foulée.

La météo peut toutefois être telle que vous préfèrerez opter pour une autre activité – la marche, la natation, …- ou un peu de repos, ce qui est très bien aussi. Mais rappelez-vous: une fois que nous sommes dehors et que nous courons, l’inconfort disparaît petit-à-petit; les éléments -le froid, le vent, la pluie, etc- deviennent des stimulants! Et que dire quand le soleil hivernal nous gratifie de ses rayons. Alors… go go go!